Sélectionner une page

Les-avis-clients.com

Les clients témoignent sur l’enseignement à distance scolaire privilégié

Le CNEEL ou Centre national d’enseignement e-learning est un établissement scolaire à distance qui prodigue des cours par internet de la maternelle à la terminale. L’établissement est privé, mais l’enseignement est soumis au contrôle du ministère de l’Éducation nationale. Comme son nom l’indique, tout se fait en ligne chez le CNEEL à travers un logiciel de classe virtuelle qui recrée l’ambiance d’une salle. Bien que les cours soient délivrés à distance, cela n’enlève en rien à la l’interactivité de l’enseignement et au suivi individuel des élèves par les enseignants. Le CNEEL dispose également d’un logiciel de gestion scolaire baptisé « Pronote » qui permet la publication en temps réel des notes, des emplois du temps, des absences ou encore du programme des vacances. Accessible à travers un login, Pronote est un espace pour le suivi de chaque élève.

Des avis collectés par les-avis-clients.com

Le Cneel : Avis client sur l’apprentissage de la maternelle au lycée

Le CNEEL s’appuie sur la méthode LAMER ou Learning Active by the Motivation, Enjoy Reflect, littéralement Apprentissage actif par la motivation, prendre plaisir à réfléchir. À travers cette méthode, cneel.fr adopte une approche positive qui consiste à faire en sorte que chaque élève s’implique personnellement dans le cours. L’idée est de parvenir au bien-être et à l’épanouissement de l’élève pendant l’apprentissage. Plus que de simples enseignants, les professeurs ont pour objectif de motiver, de stimuler et de valoriser. Les cours au sein du CNEEL ne dépassent pas 45 minutes. Par ailleurs, le nombre d’heures par jour est réduit. Cette méthode est appliquée aussi bien dans l’enseignement primaire, le collège que le lycée.

Moi et le Papa étions réticents au début, mais après une première année réussie, les doutes se sont dissipés. Notre fille est en primaire et ça se passe très bien. En fait, elle se prépare normalement comme pour aller en classe le matin avec la douche, le petit-déjeuner et hop au salon pour se connecter. Mine de rien, c’est très convivial. Le logiciel de classe virtuelle est bluffant. C’est comme si on y était vraiment. Pour preuve, notre fille s’est même fait une meilleure amie. Elles se voient régulièrement en dehors des cours. Soit elle vient chez nous, soit c’est notre fille qui va chez elle.

Par Josiane, 35 ans, très intéressant

Notre fils a eu des problèmes d’attention dans son ancienne école. Ses notes étaient pour le moins catastrophiques. On ne savait plus quoi faire à la maison. Il comprend les leçons, mais ça cale lors des tests. On a alors décidé d’essayer autre chose pour son passage en CM1. C’est là qu’une amie psychologue pour enfant nous a conseillé l’enseignement à distance. En surfant, je suis tombé sur le CNEEL. J’en ai parlé à ma femme et on s’est dit pourquoi pas. Le résultat s’est fait ressentir en quelques semaines. On a vu un Mathieu plus impliqué. On l’a rarement vu aussi motivé par quelque chose. Les cours ne sont pourtant pas très différents. C’est peut-être ça la méthode LAMER qu’ils vantent sur leur site. En tout cas, notre petit garçon est plus heureux d’apprendre.

Par Richard, 39 ans, la méthode LAMER

Jamais je n’aurais pensé que ma fille aurait pu aimer les mathématiques un jour. Au collège, les maths étaient un calvaire pour elle. On l’a sentait frustrée rien que d’en parler. Au lycée, nous avions dû déménager. Il lui fallait trouver une école, mais nous avions trop trainé sa mère et moi. Pour ne pas perdre une année bêtement, nous avions décidé de l’inscrire à un cours à distance. C’était provisoire au départ. C’est là qu’on a découvert le CNEEL qui est jusqu’à maintenant son école. Ce qui nous a marqué, c’est cette nouvelle passion pour les chiffres. Oui, parce qu’on peut dire que c’est une passion. Nous en sommes reconnaissants envers le centre.

Par Richard, 39 ans, la méthode LAMER

Jamais je n’aurais pensé que ma fille aurait pu aimer les mathématiques un jour. Au collège, les maths étaient un calvaire pour elle. On l’a sentait frustrée rien que d’en parler. Au lycée, nous avions dû déménager. Il lui fallait trouver une école, mais nous avions trop trainé sa mère et moi. Pour ne pas perdre une année bêtement, nous avions décidé de l’inscrire à un cours à distance. C’était provisoire au départ. C’est là qu’on a découvert le CNEEL qui est jusqu’à maintenant son école. Ce qui nous a marqué, c’est cette nouvelle passion pour les chiffres. Oui, parce qu’on peut dire que c’est une passion. Nous en sommes reconnaissants envers le centre.

Par Alain, 41 ans, notre fille aime les maths !

Je suis mère célibataire de deux garçons tous les deux en primaire. Les cours à la maison sont ce qu’il nous fallait. Premièrement, c’est moins stressant de les préparer le matin. On règle la connexion et hop c’est parti. Je les laisse avec la nounou à la maison et plus besoin non plus de venir les chercher l’après-midi. C’était un enfer de trouver un créneau pour ça. Maintenant, je peux me concentrer sur mon travail à 100%. J’ai aussi remarqué que mes fils sont plus indépendants depuis. Ils sont également plus responsables. C’est très sympa de les voir comme ça. Revenir à la maison le soir est un pur bonheur. Je compte faire confiance au CNEEL pour la suite de leur éducation.

Par Clémentine, 42 ans, plus de temps pour le travail

Notre fils est un tennisman en herbe. Il caresse le rêve d’intégrer le circuit professionnel un jour. Il a 13 ans et le problème est qu’il ne peut pas suivre normalement les cours. Ça a toujours été un problème depuis qu’il a commencé à intensifier ses entrainements. L’école à domicile est donc une obligation pour lui. Nous avons pris des profs particuliers, mais on sentait que ça n’allait pas vraiment. C’est là que je suis tombée sur le site du CNEEL. J’y ai vu en fait le logo de Rafa Nadal Academy. Je me suis renseigné et j’ai été séduite par leur système. Nous avions donc décidé de faire confiance à cet établissement en ligne pour les cours de Joël. Le résultat s’est vite fait ressentir. C’est comme si ce centre était fait pour lui. Aujourd’hui, il progresse bien que ce soit avec la raquette ou avec les cahiers.

Par Sandrine, 38 ans, le sport et les études avec le CNEEL

Mon mari et moi avions dû déménager en Afrique pour le travail. Nous avions prévu dès notre départ de faire confiance au CNEEL pour l’école. Nous avions bien fait. Les enfants sont moins dépaysés avec le système, car ils suivent les cours comme s’ils étaient toujours en France. Crest vraiment l’idéal pour les expatriés je pense. Ma fille est au lycée, tandis que son petit frère est encore en primaire. Je pense que si on retourne en France l’année prochaine, nous continuerons avec le CNEEL.

Par Stéphanie, 43 ans, idéal pour les expatriés

Donnez votre avis sur une marque

D’autres avis clients à consulter

Types of Essays for Urgent Necessities

When pupils and parents deliver essays to various schools, there are quite a few urgent essays they should be sending. All these documents, even though their primary objective is not to win an award or composition competition, may be utilized to decide which college a...

Suivez nous