Les avis clients sur la téléassistanceÀ partir de 60 ans, le corps de l’homme devient vulnérable à certaines pathologies de natures bénignes, chroniques ou graves. C’est également à cet âge que les troubles posturaux apparaissent. En effet, les séniors ne possèdent plus leur état physique d’antan et sont exposés à de nombreux maux. Ils ont besoin d’assistance dans leurs tâches quotidiennes.

Cap Retraite est un moteur de recherche qui aide entre autres les personnes âgées malades ou handicapées grâce à un service d’assistance téléphonique. Il intervient 24h/24 et 7h/7 pour les secourir en cas de danger, notamment les tentatives d’effraction, les chutes ou les étourdissements. Il s’agit de service d’intervention immédiate qui regroupe des professionnels de santé et des personnes dûment formées aux nouvelles technologies de télécommunication.

Il arrive souvent que la personne âgée en état de détresse ne puisse répondre à l’appel. Dans ce cas, le service de téléassistance alerte le SAMU ou les pompiers et un de ses proches. Il reste au bout du fil jusqu’à ce que le client bénéficie de l’aide.

Les avis des clients sur les offres de téléassistance aux personnes âgées

Sandrine, 66 ans, le 18 mars : une révolution de l’assistance

Je reste seule à la maison les jours ouvrables, le week-end un de mes enfants vient me récupérer.

Je me suis plusieurs fois posé la question de savoir qui allait me secourir, en cas de malaise, si je suis dans l’impossibilité d’appeler mes enfants. Heureusement qu’ils ont trouvé la solution ? Ce service de téléassistance est le bienvenu pour me permettre de passer de moments sereins sans craindre de danger.

Je fais confiance à ce détecteur de chute que je porte constamment et aux services de cette plateforme d’aide aux séniors. En cas de problème, les professionnels aidants interviendront pour me sauver la vie.

Cédric, 35 ans, informaticien, le 17 mars : j’ai maintenant l’esprit tranquille

Ma mère veut à tout prix rester autonome et vivre chez elle dans la campagne, en dépit de son âge avancé et de ses troubles d’équilibre. Je respecte certes son souhait, mais je redoutais un malaise, cela m’empêchait d’avoir l’esprit tranquille.

Cette offre me parvient comme une bonne bouffée d’oxygène.

J’ai moins de craintes, car elle inclut des services d’urgence, en l’occurrence le SAMU, les Pompiers et les forces de l’ordre. Nous avons décidé de tester pendant 6 mois, voire une année et on verra parce que je pense que cela ne remplace pas une présence humaine.

Henri, 67 ans, le 18 mars : je réclame mon autonomie

J’ai toujours voulu rester autonome durant toute ma vie. J’ai accepté de me faire assister par un service de téléassistance uniquement pour ne pas inquiéter mes enfants, ma femme étant décédée il y a 2 ans.

Ce choix me coûte cher aujourd’hui, car le service intervient dès le moindre signal. Là, je ne suis plus en liberté, car non seulement le médaillon fatigue mon cou, mais aussi les agents s’inquiètent un peu trop de mon état. Si j’ai choisi de ne pas aller en maison de retraite, c’est pour jouir de mon indépendance.

Raymond, 44 ans, enseignant, le 16 mars à 19h 56 : Une opportunité unique

La téléassistance apparait comme une opportunité pour les séniors malades ou en situation de handicap, étant donné la forte réduction du nombre d’aidants. Ce service garantit la sécurité des bénéficiaires, mais rassure aussi les proches.

Étant au travail, j’ai la certitude que ma mère, âgée de 75 ans, est en sécurité grâce à la technologie et au professionnalisme des téléopérateurs. L’entreprise est sérieuse, elle utilise des outils de pointe. Des assistants qualifiés interviennent rapidement en cas de besoin.

Dominique, 68 ans, le 16 mars : j’ai trouvé la solution

J’ai vécu seul à domicile pendant près de 3 ans en bénéficiant des services de portage de repas à domicile et de téléassistance. C’était fatigant, car la prestation de l’assistance téléphonique ne me convenait pas du tout. Les assistants étaient peu dynamiques.

Étant donné ma situation de handicap, j’ai décidé de changer d’interlocuteur et de site en rentrant des critères propres à moi-même. Aujourd’hui, le site m’a trouvé une nouvelle entreprise de télésurveillance qui propose un service plus rassurant que le premier. Je suis satisfait de la prestation, je donne un avis positif à Cap Retraite pour son professionnalisme.

Jules, 39 ans, comptable, le 16 mars : technologie intéressante

Je vis à Paris et mes parents à Lyon. Ils ont tous les 2 des problèmes d’équilibre dus au poids de l’âge, ce qui me faisait craindre les risques de chute et de malaise. Étant loin d’eux, je m’étais demandé comment trouver une solution ? Un collègue m’a recommandé ce service de télésurveillance pour une assistance personnalisée, j’ignorais l’existence d’une telle offre !

Mes parents bénéficient actuellement d’une assistance technologique 24h/24 et 7j/7, de quoi avoir l’esprit tranquille pour poursuivre ma carrière.

Jacques, 72 ans, le 15 mars : pas convaincu

Je reste toujours sceptique vis-à-vis de ce service, en particulier le bracelet et le médaillon qui permettent d’alerter le téléopérateur. Son efficacité va dépendre de la nature de l’accident. On peut se retrouver inerte après une chute, on ne pourra pas appuyer sur le bouton déclencher l’alarme qui avise la centrale d’écoute. Dans ce cas, les risques peuvent être déplorables. C’est la raison pour laquelle je préfère me faire assister par une personne qui est toujours auprès de moi dans toutes mes tâches quotidiennes.

Daniel, 67 ans, le 14 mars : faites attention aux sites de recherche de téléassistance

La téléassistance à domicile est une opportunité pour permettre aux personnes âgées de rester chez soi et de bénéficier d’assistance, en cas de malaise. Malheureusement, l’arnaque a investi le domaine. Certains agents de mauvaise foi en profitent pour faire signer aux séniors un contrat de télésurveillance avec autorisation de prélèvement, sans laisser aucune copie des documents. Mon ami Charles en a déjà été victime. D’autres n’ont pas la formation requise pour exercer dans le domaine, ils proposent donc des équipements et services non sécuritaires.

Je recommande donc aux séniors de faire leurs recherches sur ce site tenu par des experts pour bénéficier des meilleures offres du marché.

Félix, 71 ans, le 13 mars : je peux sortir tranquillement

La vieillesse n’est pas synonyme de prison. Je ne suis pas un prisonnier pour rester coincé dans une pièce tout le reste de ma vie, à cause d’un trouble de l’orientation. Étant à la retraite, c’est le moment de contempler des paysages et de se balader un peu pour se ressourcer.

Cette plateforme a mis ma fille en contact avec un prestataire de télésurveillance qui a proposé un mini traceur GPS, un bouton d’appel d’urgence alerte la centrale en cas de problème.

Anne-Lise 37 ans, le 12 mars : la téléassistance, c’est simple

Aujourd’hui, tout sénior qui souhaite limiter les risques consécutifs aux éventuelles chutes et malaises doit adopter les technologies de téléassistance. Le fonctionnement du système est simple, tout le monde peut s’en servir. Ma mère a fait une chute en sortant des toilettes, elle a été immobilisée au sol. Heureusement que j’avais déjà souscrit à ce service ! Elle a appuyé sur le bouton de commande qui a lancé automatiquement le numéro de la centrale de sécurité. On m’a prévenu, alors que j’étais à mon bureau. Plus de peur que de mal, le SAMU est intervenu rapidement.

Sans cet outil, je ne sais pas ce qui a pu arriver à ma mère, je le recommande donc.

Joseph, 69 ans, le 12 mars : une bonne alternative

Avec le poids de l’âge, les problèmes d’équilibre se présentent et le corps devient de plus en plus vulnérable aux maladies. Les habitudes doivent donc changer pour préserver sa santé. Je suis entré dans un EHPAD à Montpellier à cause de troubles posturaux et musculaires qui m’empêchaient de faire certaines tâches quotidiennes. Les infirmiers se sont bien occupés de moi et j’ai pu en sortir au bout de1an et demi. Je voulais retourner chez moi pour pouvoir retrouver mon lit, ma chambre et ce bon vieux Bobby (mon chien)

Il fallait trouver une alternative puisque ma fille travaille beaucoup et n’a pas suffisamment de temps pour s’occuper de moi. Elle a contacté ce site qui n’a pas tardé à nous recommander un service d’assistance téléphonique, en fonction de mon budget et de mon problème de santé.

Madeleine, 67 ans, le 10 mars : service trop cher

Avec cette histoire d’assistance téléphonique à distance, on doit tout faire pour trouver une aide financière au risque de souscrire à offre onéreuse. Autrement dit, sans déduction fiscale, le coût de l’abonnement mensuel de téléassistance est élevé pour moi. Encore faut-il tomber sur un site sérieux. Dernièrement, quelqu’un m’a recommandé ce moteur de recherche qui peut m’aider à trouver un service d’assistance téléphone à distance qui répond à mes critères. J’attends de voir ce que cela va donner de plus intéressant.

Camille, 37 ans, programmeur, le 09 mars : Un service au diapason de la technologie

Mon père, âgé de 91 ans, se plaignait du médaillon qu’il portait autour du cou en guise de sécurité. Cela le gênait dans ses gestes quotidiens. J’ai alors contacté le site qui nous a proposé une technologie plus pratique qui répond au mieux aux besoins de sécurité et de maintien à domicile de mon père.

Ce nouveau système fonctionne avec son rythme de vie. Il est composé de capteurs installés dans la maison pour déceler les situations anormales et les transmettre à un serveur central qui va les analyser. Le dispositif peut détecter les chutes, l’absence de mouvements, le non-réveil et les températures trop élevées.

Martial, 45 ans, commercial, le 05 mars : très pratique

Je peux témoigner de la rapidité et du côté humaniste de ce moteur de recherche qui comprend vraiment le problème des personnes en situation de handicap. Le conseiller a mis seulement 2 jours pour me trouver un EHPAD en région Île-de-France pour mes parents il y a 5 ans.

Récemment, on a décidé qu’ils viennent vivre chez nous puisque nous avons plus de place dans notre nouvelle maison, mais évidemment je ne peux pas être présent tous les jours. Je redoute qu’il ne leur arrive des accidents domestiques pendant que moi et ma femme sommes au bureau. On a alors recontacté les conseillers de la plateforme qui nous ont proposé un service de téléassistance. Nous allons tester, mais je leur fais entièrement confiance.

Mathieu, 68 ans, le 04 mars : merci de me sortir de l’isolement

Je n’ai jamais songé à me rendre dans une maison de retraite. J’ai toujours eu le souhait de rester auprès de mes enfants pour éviter l’isolement. Mais ma situation de handicap les préoccupe et j’ai pris la décision d’aller dans un établissement pour personnes dépendantes.

Après avoir expliqué le problème à un conseiller du site, il m’a proposé un service de téléassistance pour personnes âgées avec un système d’alarme raccordé à un centre d’appel. Les enfants peuvent désormais vaquer à leurs occupations sans problème.

Maurice, 62 ans, le 03 mars : merci à ce service

Je suis dans un fauteuil roulant depuis maintenant 3 ans des suites d’un accident de la vie. Grâce à cette plateforme, je bénéficie de soins infirmiers à domicile et d’assistance téléphonique à domicile. C’est le conseiller qui m’a fait savoir que mon assurance dépendance me permet de profiter d’un système de téléalarme, hors abonnement, pour optimiser ma sécurité.

Ce dispositif est simple d’utilisation. En cas de danger, il me suffit seulement d’appuyer sur le bouton du bracelet pour donner l’alerte au centre de sécurité.

Clément, 70 ans, le 28 février : pas adapté pour moi

Je me demande bien si ce moteur de recherche a pris le temps d’étudier mes critères en profondeur avant de me recommander ce service d’aide aux personnes âgées. Rien à reprocher au soutien psychologique et à la prestation de l’ergothérapeute. Mon problème, c’est la téléassistance. Non seulement le bracelet me gêne, mais aussi son bouton est trop souple. Une simple pression alerte le centre de sécurité, alors que je ne maitrise plus mes mouvements.

J’ai besoin d’une technologie qui s’adapte mieux à mon état de santé.

Jean-Paul, 72 ans, le 25 février : bon service client

Le moteur de recherche m’a permis de bénéficier d’un système de télé assistance relié à ma ligne téléphonique. En cas de malaise, le service va alerter l’assistant qui va appeler un numéro vert des services d’urgence pour me venir en aide.

Quand j’ai un problème, je peux appeler les conseillers qui sont toujours disponibles pour répondre aux besoins des séniors fragilisés.